AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 James Deano - Le fils du comissaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sango


avatar

Masculin Nombre de messages : 868
Age : 30
Represent' : 35
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: James Deano - Le fils du comissaire   Mer 29 Aoû - 20:45

Il est fils d'un commissaire de police, vient d'un milieu de classe moyenne et... il est belge. Cela fait beaucoup de clichés à gérer pour James Deano.

Pourtant, le MC bruxellois a pu forcer son destin au prix de nombreux déboires et faire connaître ses vrais talents de rappeur (si si) avec un premier maxi "Branleur de service". Dès lors tout s'enchaîne, il est surnommé le 'prince du rap belge' et attire les oreilles du label Because Music. Non ce n'est pas une blague.


Voir le clip "Les blancs ne savent pas danser"
Télécharger gratuitement son extrait "Battle et Fontaine" feat Akro (Starflam)
Voilà, vous venez de faire connaissance avec un artiste rappeur plein d'autodérision, une bonne manière de faire de l'humour... belge très second degré. Son premier album Le Fils du Commissaire sort le 5 Novembre.

www.rap2k.com


Bref un "ancien" d'la belgique qui débarque en france et qui n'se prend pas la tête. On verra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Korléon


avatar

Masculin Nombre de messages : 1771
Age : 31
Represent' : le hoodz nigga
J'aime : Yesha Kroll
J'aime pas : Zohar & Scalpel
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: James Deano - Le fils du comissaire   Mer 29 Aoû - 21:37

les blancs ne savent pas danser c'est bien bidon

je ne le connais pas plus, on verra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://myspace.com/kokorleon
YdnäsS


avatar

Masculin Nombre de messages : 1628
Age : 30
Represent' : ReUcH MiFFa & ViZion Real'East
J'aime : moi!!!
J'aime pas : moi...
Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: James Deano - Le fils du comissaire   Mer 29 Aoû - 23:23

j'étais tombé sur le clip de Les blancs ne savent pas danser, je comptais la poster...

il faut voir les autres morceaux, la dérision peut être sympa, mais sur ce coup là, j'ai trouvé ça plus ridicule que drole!!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/ydnassinfini
Tako


avatar

Masculin Nombre de messages : 1729
Age : 29
Represent' : Groupe Sans Gain
J'aime : La tomate
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: James Deano - Le fils du comissaire   Jeu 30 Aoû - 0:27

YdnäsS a écrit:


il faut voir les autres morceaux, la dérision peut être sympa, mais sur ce coup là, j'ai trouvé ça plus ridicule que drole!!!


c'est exactement ce que j'en ai penser
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tako49.free.fr
Sango


avatar

Masculin Nombre de messages : 868
Age : 30
Represent' : 35
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: Re: James Deano - Le fils du comissaire   Sam 8 Sep - 17:56

En voilà un drôle d'énergumène ce James Deano, le grand gaillard qui nous a fait sourire dans son clip "Les Blancs ne savent pas Danser". Mais, il a deux 'désavantages' (attention aux guillemets) de taille : il est fils de flic et... il est belge (bruxellois plus précisement). James va avoir fort à faire pour outrepasser les critiques prématurées et les préjugés, et se faire accepter par un public rap français trop ancré dans les clichés et qui ne prend pas souvent les choses au second degré. Il faut savoir que James est le premier MC en provenance du Plat Pays à percer en France, et il ne renie en rien son passé et sa situation, bien au contraire. Rap2K a eu l'occasion de rencontrer le bonhomme dans les bureaux (tout neufs) de Because Music, le temps d'une entrevue tranquille, ambiance décontractée et rafraichie par du Coca Zero. En voici la retranscription (sans l'accent belge).

Donc tu es fils de commissaire (c'est le titre de ton album), tu viens d'un milieu de classe moyenne, et en plus de ça tu viens de Belgique. Qu'est-ce qui t'a poussé justemment à faire du rap plutôt que de la techno ? surtout que la techno ça marche bien là-bas et que tu t'es fait aidé par des gens qui font de la House...
J'ai été attiré par le rap français justement, c'est le rap français qui m'a donné envie de rapper vraiment. C'était La Cliqua, Rocca, 2 Bal 2 Neg,... donc je sais pas... ça m'a plu, j'ai écouté ça en boucle, et puis rapidement je me suis mis à écrire. J'étais plus intéressé par le rap... J'avais 17 piges, il y a dix ans, 97.
Ouais l'époque où le rap a...
... exactement, l'âge d'or du Hip Hop en France.
Quand j'ai écouté tes sons, j'ai vu que c'était très tourné vers l'autodérision. Déjà dans le clip "Les blancs ne savent pas danser", tu essaies de clasher des mecs et tout... Est-ce une façon de briser un peu les clichés qui t'entourent (parent flic, etc...) ?
Bah ouais c'est une manière de rire de ce que j'ai reçu ! J'ai pas choisi. Donc voilà, j'ai décidé de l'assumer et d'en rire parce que finalement c'est pas sympathique, finalement on s'en fout. Justement le cliché veut que l'exception arrive et tu te dis que voilà, c'est possible.
Si on te dit plus tard que tu es le genre de "personne-qu'on-ne prend-pas-au-sérieux-mais-qui-s'assume", ça te dérangerait pas?
Non ça me dérange pas.
Tu as une certaine notoriété en Belgique, les médias te surnomment le 'prince du rap belge'.
J'aurais préféré qu'on m'appelle le roi!
(rires) Ah complètement?
Non, j'te dis, c'est pas moi qui me suis appelé comme ça. Tu imagines bien que les gens m'ont appelé comme ça parce que chez nous c'est une royauté. Tu vois donc je pense que ça les a amusé. Mais moi je ne me considère pas comme le roi belge du hip hop, ni comme le prince du hip hop, ni comme le bouffon du roi.
Quelque part ça t'agace un peu cette image?
Ouais ça agace mmh non, je pense que c'est comme ça. Tu peux rien y faire, c'est les médias comme tu dis.


Le fait que tu viennes justement percer en France, que tu signes sur Because - qui est une maison abritant des valeurs sûres du rap français (comme Sefyu, Alibi Montana, Keny Arkana, Médine,...) - c'était un objectif, une concrétisation, ou alors que du bonus?
Non c'est que tu bonus et c'est arrivé par hasard parce que moi, j'ai jamais démarché en maison de disque. C'est Street Fabolous qui avait ma maquette, qui arrivée chez des gens chez Because qui ont écouté ma maquette, et j'ai reçu une proposition de disque. Pour moi c'est que du bonus. C'est vraiment arrivé par le plus pur des hasards.
Et tu abordes ça comment vu que ce n'était pas "prévu"?

Pour moi c'est une chance, c'est une porte ouverte sur le rap français. Comme tu dis en Belgique c'est assez restreint, il n'y a pas de média, il n'y a pas de public, il n'y a rien. Il faut tout faire soi-même, mon premier maxi "Branleur de Service" on l'a fait en autoprod, c'était chaud les marrons. Donc maintenant c'est un luxe en fait. C'est un luxe parce qu'on des sous pour travailler, des gens qui sont payés pour travailler sur le projet, on a des fonds pour les clips. C'est du bonheur quoi !
Justement la scène belge, ça donne quoi?
On en est resté à Starflam, qu'est-ce qui a changé depuis? ça a toujours du mal à se développer?
Bah ça a du mal parce que ça n'a pas de fond. Quand tu n'as pas de fond ça galère. Il y a plein d'artistes en Belgique qui cartonnent je trouve, qui ont leur place ici en France. Et j'espère qu'avec le temps, t'en auras une flopée qui pourront signer ici, parce qu'il y a plein de talents là-bas qui n'ont pas grand chose, et c'est chaud les marrons.

Et toi si jamais tu as des fonds à réinjecter, tu développerais dans un label?
Non, je pense pas que je le ferai tout de suite parce que je sais que c'est un métier et qu'il faut être qualifié pour le faire. Je suis un artiste donc pour l'instant, bah déjà j'ai pas les fonds, et puis de deux je pense qu'il faut être compétent pour le faire.

Donc tu n'as pas encore dans la tête l'idée du bizness de label pour produire des propres artistes...
Non pas pour l'instant.

Ton premier clip est plus axé sur la danse, le deuxième "Battle et Fontaine" sur le clash, esprit bon enfant et compétitif. Tu abordes d'autres aspects du hip-hop sur ton album?Non, franchement non... ouais il y a le battle mais sinon non.
Donc deux singles pas forcément représentatifs de l'album?
Non, d'autant plus que le dernier morceau que j'ai fait c'est "Les blancs ne savent pas danser". Le reste est un peu plus heavy-metal, un peu plus rock, beaucoup de guitare électrique, du reggae... Il y a vraiment un peu de tout sur l'album.

Au niveau de la thématique, ton album Le fils du commissaire tourne plus autour de ta vie j'imagine?
Ouais ouais !

Pas par exemple d'autres sujets, politiques,...?
Non, il y a des morceaux plus sérieux. C'est l'album d'un jeune qui a échoué à l'école, qui s'est fait mettre à la porte de chez lui, qui a dû se débrouiller pour trouver un appart, payer son loyer, faire à manger, faire son linge, faire son ménage, etc... Tu vois ce que je veux dire ! C'est mon histoire et je tourne ça au second degré, j'ai une chanson qui explique ma vie de célibataire, tout ça... Il y a une chanson pour expliquer un peu l'idée dans laquelle tu peux te retrouver quand t'es jeune, quand t'as rien, t'as pas de boulot, tu t'arranges pour bouffer, tu dois voler au supermarché, que tu te fais du riz sauce rien... J'explique un peu tout ça.
Et pour en revenir un peu sur la politique, j'ai vu qu'en ce moment entre les wallons et les flamands c'est un peu tendu... En général, tous les rappeurs ont un avis sur la politique intérieur de leur pays...
Je dois t'avouer que pour nous c'est un peu compliqué parce que comme tu dis, il y a les wallons et les flamands. Pour chacun des deux camps, il y a des partis différents, des ministres pour les Brabants, des ministres pour les Flamands, des ministres pour l'état fédéral,... C'est un schmilblick chez nous dans un si petit pays comme ça ! C'est une politique de fou, il y a des millions de ministres, et c'est impossible à suivre. Donc moi en plus j'ai pas la télé, je ne m'intéresse pas de trop près je dois t'avouer. C'est plus compliqué à suivre la politique chez nous que chez vous en France.

Au niveau de l'album, c'est Street Fabolous qui produit?
Non, c'est Orféo. C'est mon beatmaker depuis dix ans, et c'est lui qui a réalisé l'album, co-réalisé l'album. Moi j'ai fait quelques sons mais sinon tout est de lui.

Et niveau featurings, participations?
Niveau featuring, il y a Diam's.

C'est quoi le nom du titre?

C'est "Sans exception à la règle".

Ca s'est bien passé?
Nickel, super sympa ! Je l'ai rencontré à Bruxelles, j'ai fait son avant-première et puis elle a écouté l'album, elle a bien aimé, et elle était chaude pour collaborer. C'était très sympa.

Et mis à part Diam's?
Il y a Akro de Starflam.

Ouais sur le titre "Battle et Fontaine"!

Et il y a une fille qui s'appelle Mag Tyson, une copine à moi. C'est une boxeuse mais c'est une choriste magnifique.

A propos du clash "Battle et Fontaine" justement, c'est un morceau qui m'a bien fait rigoler ! Mais Akro est quand même... plus fort que toi sur le morceau... C'est fait exprès ou...?
Ici tout le monde pense que Akro m'a mangé...
Oui mais j'ai peut-être trouvé ses phases plus ... (hésitation)...
Plus crues?
Mmh... plus caustiques, plus 'méchantes' on va dire tandis que toi t'étais plus...
Plus souple. J'ai fait ça dans le bon esprit. Donc j'ai écrit un clash, avec une écriture qui m'est...
...faite spontanément?
Ouais spontanément. J'avais deux textes de clash déjà, que j'ai proposé pour voir si ça l'intéressait, je lui ai fait écouter les premières notes du morceau. Il a fait son truc, il l'a fait à fond. Mais on me dit souvent qu'il a été plus méchant. Je trouve que oui, c'était la pression. Il a eu la pression et il a dû se dire 'oh putain il faut que j'y aille' et il y est allé à fond.
C'est vrai qu'il avait aussi l'avantage parce qu'il savait déjà ce que l'autre a dit, ça marche comme ça en général.
Mais outre les titres basés sur l'autodérision, tu as d'autres morceaux plus sérieux?
La moitié de l'album est beaucoup plus sérieuse, où je parle de mes galères sur un ton plus premier degré.

En ce qui concerne tes tendances rock/métal, quelles sont tes influences
?
Comme je jouais de la guitare quand j'étais plus jeune, j'écoutais Metallica. J'ai découvert le rap vraiment après... Mais j'aime beaucoup ce côté gratte électroche, vraiment les grosses guitares lourdes. C'est pas vraiment métal, c'est plus heavy metal. J'aime beaucoup Megadeth aussi.
Les groupes métals des années 80 en gros.
Du coup, si on te proposait un jour de faire un featuring avec un groupe rock...
Je le ferai. J'ai pas beaucoup de culture musicale niveau rock, mais je le ferai, avec plaisir.

Tu vas souvent en Hollande sinon?
J'allais, quand j'étais plus jeune ! J'y allais beaucoup, maintenant je n'ai plus d'intérêt à y aller.
Parce que là-bas chez vous c'est devenu légal de fumer?
Ouais chez nous il y a apparemment une loi qui est passée comme quoi tu peux avoir ta consommation. Si on t'arrête avec quelques grammes de shit sur toi, ça passe.
Pour finir sur une touche humoristique, t'as la blague belge du moment sur les français?
(rires) Attends on m'en a raconté une là... il y a pas longtemps, je ne souviens plus ce que c'était...(temps de reflexion). Je ne suis pas très blague sur commande !

Le Fils du Commissaire, le 5 Novembre dans les bacs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: James Deano - Le fils du comissaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
James Deano - Le fils du comissaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Raoul de James Thierrée: plongée au coeur d'une solitude onirique
» James Tyler Variax
» CHARTER "Fils des Loups (1984)
» Une petite mine en open tunings, en particulier Skip James
» The Skip James Blues Collection

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HH Projekt :: Musique :: Rap Français-
Sauter vers: